. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

Elections du 1er septembre : Le parti El Moustaqbel dit n’avoir pas été surpris des résultats publiés par la CENI

Jeudi 13 Septembre 2018 - 23:42

« Nous ne sommes pas surpris par les résultats  que la CENI nous a attribués », a déclaré Moctar Sidi Mouloud, président du parti El Moustaqbel,  et directeur national de campagne, ce jeudi, à midi, au cours d’une conférence de presse au siège dudit parti.

Ce fut l’occasion pour les responsables et candidats du parti aux élections du 1e septembre,  Samory Ould Beye, tête liste nationale, la députée  Maalouma Mint Bilal, tête liste nationale des femmes, de commenter  les résultats  de leur parti,  de passer en revue les différents griefs  et  obstacles  sur son chemin au cours de cette première expérience électorale.

Tous ont déploré les mauvaises conditions de préparation du processus  électoral, la mise en place d’une CENI partiale et tendancielle, ce qui, à leurs yeux, ne pouvait aboutir  qu’à des résultats biaisés. Partout où nous nous sommes plaints, on s’est heurté à un mur de silence, se plaint Ould Sidi Maouloud.   Les membres de la CENI obéissaient au doigt et à l’œil à ceux qui les ont cooptés, affirme le président  d’El Moustaqbel.  Pour les responsables du parti, les résultats attribués à  El Moustaqbel  ne reflètent pas la réalité sur le terrain, au contraire, ils sont le fruit d’une « manipulation » de la part d’une CENI à la solde du pouvoir en place.

Tous les responsables d’El Moustaqbel  n’ont pas manqué de fustiger ce qu’ils qualifient  de « campagne de dénigrement  et de menace » perpétrés  contre leur parti, par le président Mohamed Ould Abdel Aziz  et ses sbires. El Moustabqbel  a été traité par le président de la République de parti raciste, s’est offusqué  Ould Beye qui ajoute que c’est parce qu’ils sont animés  par ce sentiment vis-à-vis de nous,  justement qu’ils nous le jettent au visage.  Tous les mauritaniens ont  entendu le président dire publiquement au cours de sa campagne : ils sont racistes, nous  ne  les laisserons pas entrer au Parlement, ont relevé les responsables du parti. Une allusion claire, pour Ould Sidi Maouloud à Malouma Mint Bilal et à Samory Ould Beye.

Et ce dernier  de rappeler le projet de société de son parti qui s’articule autour de l’édification  d’une Mauritanie  unie, dans sa diversité, égalitaire et fraternelle, une Mauritanie où  nul ne doit se sentir  marginalisé, privé de  ses droits à cause de  la couleur de sa peau ou de ses ascendants. Aucune composante seule ne peut bâtir ce pays  pour lui, nous en sommes convaincus à El Moustaqbel.  Pour  ce parti, l’actuel système en place  incarné par Mohamed Ould abdel Aziz et des acolytes  et qui ne fait rien pour  cela  représente un véritable danger pour notre pays, a martelé Ould Beye  qui,  comme Maalouma Mint Bilal est convaincu que  rien n’arrêtera El Moustaqbel, il ne changera  pas  une virgule  de son discours, la  lutte ne fait que  commencer  et les choses  ne  vont   tarder  à changer parce que 2019 n’est plus loin.

source lecalame.info

chezvlane

Dans la même rubrique :
< >

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | affaires religieuses | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une

Recherche