. chezvlane



un grain de sable pour secouer la poussière...

De Vichy à Netanyahu : d'une collaboration à une autre...

Mardi 18 Juillet 2017 - 13:10

 De Vichy à Netanyahu : d'une collaboration à une autre...
Commémoration de la rafle du Vel d'Hiv : que vient y faire le premier ministre israélien alors qu'il s'agit de français ?  En France c'est devenu normal qu'on associe français juifs et Israël. Peut-être parce que la France reconnait la double nationalité, reste à savoir si ceux qui ont été déportés étaient israéliens, avant la création de l'état. On nous dira qu'Israël reconnaît tout juif comme israélien, il a droit à la nationalité d’office s’il le désire. Qui peut dire sans risque de trahir leur mémoire que les victimes des déportations accepteraient d’être associés non seulement à Israël mais à Netanyahu ? 
 
Pour le reste, peut-on diaboliser Marine le Pen qui n'a pas de sang sur les mains et embrasser comme un frère le Netanyahu ? Après on demande au plus grand nombre de ne pas associer français juifs et Israël et de ne pas importer le problème de l'occupation en France.  La France en plus est l’un des rares pays au monde à pénaliser grâce à la loi Lellouche tout boycott des produits israéliens. On passe d’une collaboration à une autre.  Syndrome de Stockholm quand tu nous tiens…
 
 Quant à savoir si Vichy c’était la France, pourquoi ne pas faire un referendum et demander aux français au lieu que tous les présidents les plus éloignés de la guerre décident du sens de l’histoire. Quelle délicatesse face aux sacrifices des résistants de la première heure en exil ou sur le terrain ; ceux grâce à qui les alliés n’ont pas occupés la France après les nazis… 
 
Le Monde-diplomatique rappelle l’histoire. Extrait :
 
« C’est une page peu connue de l’histoire de la seconde guerre mondiale : dès 1941-1942, Washington avait prévu d’imposer à la France - comme aux futurs vaincus, Italie, Allemagne et Japon - un statut de protectorat, régi par un Allied Military Government of Occupied Territories (Amgot). Ce gouvernement militaire américain des territoires occupés aurait aboli toute souveraineté, y compris le droit de battre monnaie, sur le modèle fourni par les accords Darlan-Clark de novembre 1942.
A en croire certains historiens américains, ce projet tenait à la haine qu’éprouvait Franklin D. Roosevelt pour Charles de Gaulle,« apprenti dictateur » qu’il eût voulu épargner à la France de l’après-Pétain. Cette thèse d’un président américain soucieux d’établir la démocratie universelle est séduisante, mais erronée… »
 
 
A quoi cela sert-il se serrer la main de Trump avec virilité pour finir ainsi devant Netanyahu ? A ce rythme Macron ne se fera pas de vieux os à la présidence surtout face à une abstention et un vote blanc de près de 60%...
 
 
 
«  Comme Simone Bitton, comme Elena Bronstein, comme beaucoup de juifs français, descendants de victimes, malgré mon intense tristesse, j'étais en colère toute la journée, Natanyaou, et sa clique nous ont volé notre journée de commémoration,....C'est une offense à la mémoire des juifs de France exterminés, dont ceux de nos familles.
 
«  Simone Bitton : juive je me sens insultée
 
Excusez-moi d'insister, mais j'en suis malade. Inviter un assassin (Netanyahu) pour commémorer un massacre, c'est indigne. Offrir à Israël la mémoire de la Shoah, c'est scandaleux. Juive, je me sens insultée au plus profond de moi-même par l'invitation de Netanyahu à la commémoration de la rafle du Vel d'hiv. Les juifs raflés n'étaient pas Israéliens, Netanyahu et l'Etat d'Israël ne les représentent pas. Le Vel d'hiv, c'est une histoire franco-française, franco-allemande à la rigueur. Et qu'on ne vienne pas me parler de diplomatie ou de real politique.
 
 Pour la diplomatie, Macron peut aller en Israël ou inviter Netanyahu à l'Elysée quant il veut. Mais au Vel d'hiv ? C'est quoi ce délire ? Netanyahu est le seul chef d'Etat invité, il n'est pas noyé dans la masse, il est invité en connaissance de cause. Aujourd'hui Macron consacre officiellement et volontairement l'amalgame puant judaïsme=sionisme, judaïsme=occupation, judaïsme=extrême-droite israélienne. Je connais personnellement au moins une bonne douzaine de descendants de juifs déportés et assassinés que cette invitation révulse. Je vomis Macron, et je vomis tous ceux qui applaudiront Netanyahu et son discours de souillure et d'instrumentalisation de la mémoire." »

VLANE
 

chroniques VLN | énergie / mines | politique | économie | religion | interview | société | communiqué | droits de l'homme | actu opposition | diplomatie / coopération | ONG / associations | justice | sécurité | international | sports | Syndicats / Patronat | tribune | faits divers | vidéos | rumeurs | désintox | ndlr | culture / tourisme | pêche | Santé | medias | conseil des ministres | actu.g



Rubriques à la une


Recherche

Pendant ce temps...